Bonnes pratiques et exemple simple

Pour résumer :

 Dans quels cas avez-vous le droit ne pas citer vos sources ?

  1. si vous êtes l’auteur des idées ou des analyses utilisées (sauf si vous l’avez déjà utilisée dans un précédent travail)
  2. si vous énoncez une vérité générale ou un fait ou une donnée de notoriété publique, que tout le monde connaît, qui fait partie des connaissances générales, communes à une époque et à une culture données. Vous aurez peut-être parfois du mal à faire la différence entre une vérité générale et une idée originale dont il faut citer l’auteur. En cas de doute, indiquez la source !

 Dans quels cas devez-vous obligatoirement citer vos sources ?

  1. lorsque vous citez (recopiez) mot à mot un texte rédigé par quelqu’un d’autre, même si vous l’avez trouvé sur Internet, et même si le nom de son auteur ne figurait pas là où vous l’avez trouvé
  2. lorsque vous résumez ou paraphrasez (reformulez) avec vos propres mots un texte ou une idée trouvés chez quelqu’un d’autre pour les condenser et les intégrer à votre travail, de façon moins visible que par une citation
  3. lorsque vous utilisez des tableaux, des statistiques, documents iconographiques réalisés par quelqu’un d’autre

Comment citer ses sources ?

Les professeurs indiquent la façon qu’ils préfèrent, en fonction des habitudes propres à leur discipline. 
Par ailleurs, il existe des logiciels (Zotero, EndNote…) qui facilitent grandement l’insertion des références bibliographiques. Notre université offre des formations gratuites à ces logiciels.

De manière générale, la façon de procéder est correcte si :

  • vous avez utilisé des guillemets et la source est citée ;
  • ou vous avez synthétisé et paraphrasé la pensée de l’auteur, en lui en attribuant la paternité par une référence. 

Exemple simple

Après avoir trouvé les informations suivantes sur la page Wikipédia traitant du « Mur de Berlin » :

  • … provoquent le 9 novembre 1989 la chute du « mur de la honte »…
  • Cependant le véritable rush a lieu le lendemain matin, beaucoup s’étant couchés trop tôt cette nuit-là pour assister à l’ouverture de la frontière.

vous écrivez :

La chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 a donné lieu à un véritable rush le lendemain matin, beaucoup s’étant couchés trop tôt cette nuit-là pour assister à l’ouverture de la frontière.

Si la première partie de votre phrase n’est pas un cas de plagiat car c’est un fait de notoriété publique, la seconde partie, quant à elle, a été reprise mot à mot. Il s’agit donc en ces termes de plagiat. Pour l’éviter, vous auriez dû insérer cette phrase entre des guillemets ET citer la source, ou bien reformuler cette pensée ET citer la source.

 

Les commentaires sont fermés.