Vos droits

Vous croyez pouvoir plagier sans être repéré ?
Attention, les enseignants ont à leur disposition plusieurs moyens de repérer les plagiats.
Ils peuvent tout d’abord se fier à leur habitude et détecter une différence de style ou de qualité entre vos travaux précédents (non plagiés…) et le travail que vous venez de leur soumettre (ou encore plus facile, des différences de style ou de qualité à l’intérieur même du travail que vous rendez).
Les enseignants lisent beaucoup et ont bonne mémoire ! Ils peuvent connaître et se rappeler un article, un ouvrage ou un travail d’étudiant que vous utilisez sans en indiquer la source.

Enfin, l’université Paul-Valéry vient de se doter d’un logiciel de détection sophistiqué grâce auquel tous vos travaux vont être automatiquement et systématiquement comparés à des millions de textes en ligne et à des travaux remis par d’autres étudiants. En quelques secondes, les similitudes sont détectées et signalées.

Que se passe-t-il si on se rend compte que vous avez commis un plagiat ?
Les conséquences sont graves ! Vos enseignants peuvent saisir la commission disciplinaire de l’université Paul-Valéry, qui peut prendre des sanctions à votre égard. À titre d’exemple : annuler le résultat de tous les examens que vous avez passés à la session en question ou même de toute l’année ; vous exclure de l’université Paul-Valéry (de 1 à 5 ans ou de façon définitive), voir même vous exclure de tout établissement d’enseignement supérieur (de 1 à 5 ans ou de façon définitive).

Avez-vous des recours si vous êtes accusé de plagiat ?
Oui, vous pouvez adresser un recours officiel à Commission Disciplinaire, demander de l’aide et des conseils aux différents syndicats étudiants.

 

Les commentaires sont fermés.